press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

INCIPIT

Bois, dispositifs mécaniques, cadre et métier à tisser du XVIIIe siècle

Incipit est une sculpture cinétique composée d’un parallélépipède unique au double points de vue

opposés. Lors de la présence physique du spectateur en face de chaque côté, des dispositifs cachés

s’activent.

Sur une partie on trouve un cadre noir du dix huitième siècle à l'intérieur duquel s'ouvre une cavité

noir absolu d'un mètre de profondeur. Le vernis dont les parois du vide sont peinte est un pigments

noir aux grandes capacités d’absortion de la lumière. Quand le spectateur se positionne devant ce

tableau inexistant , une photo cellule actionne un mécanisme qui en se mettant en marche, émet et

envahit celui qui se trouve en face du cadre d'un courant d'air chaud.

L'émotion, au sens stricte dérive d'un stimule interne ou externe. L'émotion dérivée de la

contemplation d'une oeuvre d'art est à tous les effets une réaction psycho-physiologique.

Le principe et l'intention de l'art est d'offrir et de déchaîner une réaction qui implique notre esprit à

travers les sens. L'émotion amorce ensuite les zones de compétence de la raison qui mènent au

développement de concepts et de réflexions.

On pourrait dire que sans une réaction de ce type, il n'y a pas d'oeuvre d'art.

De l’autre coté, la structure du parallélépipède est coupé d’un de ses quarts créant ainsi une base et un

fond blancs où est posé un métier à tisser de la meme epoque du cadre noir . La roue du métier, tourne

lentement en sens horaire,activée par un mécanisme aussi caché dans la base de la structure en bois

Cette roue au mouvement répétitif et incessant est l’élan d’un commencement infini. Un incipit de

quelque chose qui appartient à nous tous.

La structure est unie et inséparable car est bien cette connivence entre vie et questionnement

artistique de la sensation au sens large dont cette oeuvre parle. Dos à dos, d’une part, on ressent à

travers les esthétiques du sensible et de l’autre on observe se dérouler notre destin avec une conscience

humaine rationnelle, dramatique et pourtant rêveuse et toujours en mouvement.

Le titre de ce travail « Incipit » ou bien "commencement", entend donc indiquer et souligner

l'intention de la création artistique et sa connivence avec la roue de la vie et le destin de chacun et de

tous.

Dans une répétition personnelle et universelle sans arrêt.

copyright@werthergasperini